Comment choisir une huile essentielle de qualité ?

Comment choisir une huile essentielle de qualité ?

Dans cet article, je te propose de découvrir comment choisir une huile essentielle de qualité en te donnant les critères à connaître avant ton achat.

Pourquoi ?

Parce que toutes les huiles essentielles ne se valent pas et qu’une huile essentielle de qualité est indispensable pour t’assurer d’avoir accès à tous les bienfaits thérapeutiques et énergétiques de l’huile essentielle.

 

Les critères à retrouver sur ton flacon d’huile essentielle ou sur la boite d’emballage sont les suivants :

1 – Le nom commun

C’est le nom conventionnel, en français.
Ex : Lavande vraie, Palmarosa, Ylang-Ylang fleur complète…

2 – Le nom botanique (latin)

Il permet de connaître l’espèce et la sous-espèce.
Par exemple, il existe plusieurs lavandes : lavande vraie, lavande aspic…Et parfois, on les appelle différemment d’une région à l’autre.
Le nom latin permet alors de ne pas de tromper : Lavandula angustifolia, Lavandula latifolia ou Lavandula officinalis, les propriétés diffèrent selon les espèces.

3 – Le chémotype de la plante

C’est la carte d’identité d’une huile essentielle qui reflète son origine et ses constituants biochimiques majoritaires. Ex : limonène, linalol, 1,8-cinéole…
Le chémotype permet de différencier les huiles essentielles extraites de la même plante. Les vertus de la plante étant différentes d’un pays à l’autre et selon qu’elle soit récoltée en montagne ou en plaine.

Exemple du Romarin :
  • Rosmarinus officinalis à cinéole : propriétés expectorantes (toux)
  • Rosmarinus officinalis à camphre : propriétés de décontractant musculaire
  • Rosmarinus officinalis à verbénone : propriétés d’hépatostimulant (stimule le foie)

4 – La partie de la plante utilisée

La partie utilisée (ex : feuilles, sommités fleuries, racines, écorces) va apporter ses propriétés à l’huile essentielle.

5 – Le procédé d’extraction

Distillation à la vapeur d’eau, expression à froid…

6 – Le mode de récolte ou culture

La plante peut être cultivée, en bio (avec label) ou non, ou sauvage.
La certification BIO est indispensable pour s’assurer de pratiques agricoles respectueuses de l’environnement et des hommes et assurera aussi de ne pas intégrer de pesticides dans tes soins !

7 – L’origine géographique

Le pays d’origine d’une même plante donnera des huiles essentielles aux propriétés différentes.

8 – La garantie « 100 % pure et naturelle »

Elle indique que l’huile essentielle n’est pas modifiée, diluée, rectifiée, déterpénée ou reconstituée.

9 – Le numéro de lot

Il permet de s’assurer de la traçabilité du produit.

Ces 9 critères te permettront de reconnaître une huile essentielle de qualité, traçable et de profiter de ses bienfaits thérapeutiques.

 

A savoir

En aromathérapie énergétique, la qualité de l’huile essentielle choisie aura aussi un impact sur son côté vibratoire et son action sur notre état psycho-émotionnel et spirituel.

C’est une approche complémentaire à l’approche thérapeutique que tu pourras découvrir en détail dans « L’aromathérapie énergétique, guérir avec l’âme des plantes » de Lydia Bosson.

 

Cet article t’a plu? N’hésite pas à le partager et à l’épingler sur Pinterest!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.